Les positions des partis

Afdrukken

Le référendum contraignant sur initiative populaire : vous décidez.

 

Les points de vue des partis en ce qui concerne la démocratie directe

 

Il n'est pas toujours facile de préciser les points de vue de partis politiques en ce qui concerne un thème bien précis et ce ne l'est certainement pas en ce qui concerne la démocratie directe. Il arrive que le parti se soit prononcé formellement plusieurs années auparavant sur un point. Il peut aussi y avoir une grande différence entre ce que pense la base et ce que décide la tête. Une question importante est de savoir dans quelle mesure ce qui se dit est sincère. De plus, la plupart des partis politiques sont particulièrtement peu clairs en ce qui concerne les modalités d'introduction du référendum. Il est certain que beaucoup de partis politiques tiennent à exclure des sujets importants (constitution, questions fiscales, thèmes communautaires sensibles...) des référendums.  Pour aucun des partis politiques, à part Vivant,  la démocratie directe n'est un thème central. 

 

 

Points de vue des partis du côté flamand

 

Open VLD (Vlaamse Liberalen en Democraten)

Il s'agit du parti libéral flamand, auparavant VLD. Pour le moment, les libéraux sont considérés, et 

cela est certainement lié à l'influence de l'ancien Premier Guy Verhofstadt, comme étant des pionniers de la démocratie directe, même si elle n'a pas une position centrale dans leur programme.

Quoiqu'ils se soient fort investis en faveur d'une consultation populaire en ce qui concerne la Constitution de l'UE au niveau fédéral, ils s'y sont opposés quand il s'est agi du niveau flamand. Les Libéraux flamands jouent, pour la seconde fois consécutive, un premier rôle dans le gouvernement et pourtant ils n'ont pas pu réaliser l'introduction de la démocratie directe.

 

CD&V (Christen-Democratisch en Vlaams)

Ce parti, précédemment CVP et  ayant le pouvoir par tradition en Flandre et en Belgique, est clairement et logiquement un opposant à la démocratie directe. Quoiqu'il leur arrive de plaider pour « plus de participation » ou « plus de responsabilités » des citoyens en matière de gestion, leur attitude reste négative envers le référendum.

 

SP.a (Sociaal-Progressief alternatief)

Il s'agit du parti social-démocrate, précédemment PS. Les socialistes se sont déjà prononcés – prudemment – en faveur de la démocratie directe, mais lui ont toujours ajouté l'obligation de voter. A l'occasion du vote au sujet de  la consultation populaire concernant la Constitution de l'UE, ils étaient soi-disant contre cette proposition parce qu'elle aurait été anticonstitutionnelle. Ensuite ils ont aussi voté contre une proposition de changer la Constitution pour qu'elle puisse permettre les consultations populaires...

 

VB (Vlaams Belang)

Parti populiste de droite, traditionnellement un parti nationaliste flamand, précédemment « Vlaams Blok », il est devenu important par les problèmes liés à l'immigration. Le Vlaams Belang se prononce clairement en faveur de la démocratie directe et du référendum contraignant. Mais, pas plus que les libéraux, ils n'en ont fait un cheval de bataille. Curieusement, ils parlent de « consultations populaires contraignantes »mais ils sont bien d'avis qu'un référendum doit pouvoir se faire concernant n'importe quel sujet.

 

Groen !

Les Verts sont en général en faveur de plus de responsabilités pour le citoyen, entre autres sous forme de référendum.

LDD (Libertair, Direct, Democratisch)

Ce parti oeuvre pour l'autonomie en Flandre et veut donner à la population flamande l'occasion d'intervenir directement et à différents niveaux de gouvernement grâce au référendum.

 

N-VA (Nieuw-Vlaamse Alliantie)

Parti flamand nationaliste, le plus important des successeurs à la Volksunie, était réuni en cartel avec le CD&V. La N-VA s'est prononcée par principe contre le référendum mais semble avoir une attitude moins rigide que le CD&V et être favorable au référendum s'il lui convient...

 

Vivant

Ce parti était un parti réformateur libéral-de gauche en cartel avec l'Open VLD et se désigne maintenant comme un mouvement. Vivant est clairement et formellement favorable au référendum contraignant sur initiative populaire sous sa forme la plus complète et en a fait un de ses chevaux de bataille.

 

PVDA (Partij van de Arbeid van België)

Ils veulent présenter toutes les décisions à la population pour qu'elles fassent l'objet d'un référendum. Si cent mille citoyens demandent un référendum, il doit avoir lieu.

 

Piraten partij

Ils veulent donner aux gens l'occasion de gouverner de la manière la plus directe. Le pouvoir est exercé par les citoyens et le peuple a le droit de proposer des lois. La politique est une affaire de citoyens.

 

Points de vue des partis du côté wallon

 

PS (Parti Socialiste)

Ce parti wallon au pouvoir est incontournable, aussi bien en Wallonie qu'en Belgique. Le PS est opposé de manière extrême à la démocratie directe, mais, à ce qu'il paraît, serait pourtant favorable à certaines formes de « participation des citoyens » au niveau local.

 

CdH (Centre démocrate Humaniste)

Il s'agit des chrétiens-démocrates wallons. A leurs yeux la démocratie directe serait un des points centraux du renouvellement politique. Cette attitude ne s'est guère concrétisée dans leur comportement électoral ou sous forme d'initiatives réelles, législatives.

 

Ecolo

Les Verts sont favorables à la démocratie directe.

 

MR (Mouvement Réformateur)

Parti libéral wallon en cartel formé par  PRL, FDF, MCC et PFF. Le MR est favorable à la démocratie directe et a effectivement agi en ce sens au Parlement.

 

FDF(Fédéralistes Démocrates Francophones)

Veulent que la Constitution rende possible le référendum contraignant à tous les niveaux.

 

FN (Front National)

Ce parti populiste de droite est favorable à la démocratie directe.

 

PP (Parti Populaire)

Ils sont favorables au référendum. Les réformes de l'Etat doivent être soumises à la population.